Après la période de non lâchers de février 2008 à juin 2009, c'est repartit! une série de lâchers a été effectuée en juin et juillet 2009. Il suffirait qu'un employé négligeant jette de petite quantité de résidus (petites en volume mais extrêmement concentré comme le sont les aromatiques à noyau benzénique) au lieu de se faire chier à l'incinérer au four.

mise à jour 20100224

lâchers notés 

20100219-20100221 assez forte pollution (GIVAUDAN ou lessives, odeur de synthèse en tout cas), constaté samedi. Lundi la pollution n'était pas complétement évacuée.

20090719 à 20090801, RAS,
#20090718 #20090714#20090708, #20090624 , #20090604 ,#20070822#20070731-20070808 , #20070718   , 20090817,20091117, 20091209,20091224,
 

20090828 à 20090903 eau du robinet polluée (mauvais goût même avec filtres au charbon et diarhées (L'auteur, sa mère et une voisine)  #20090904 pollué mais pas particulièrement Givaudan, fortes pluies hier,
20091109 à 20091127, eau du robinet NON potable 


Localisation: L'usine qui lâche les résidus de fabrication de parfum est juste en aval de Genève.

la pollution se caractérise par une "forte" odeur de "tabac blond" ou de "figuier". Cette "base" de parfumerie existe aussi dans une lessive non identifiée (ça serait une de la marque Ariel), et des encens. L'odeur est caractéristique sans confusion possible.
GIVAUDAN, une usine de parfum situé à l'aval de genève rejette des bases dans l'air et dans l'eau du rhône. Une base que l'on retrouve aussi dans certaines lessives (Ariel) et des parfums promotionnels.
cette odeur étant envahissante, il semble que cette base soit bradée ou évacuée en tant que déchet.
Il en faut pas beaucoup, aux dires d'un salarié, quelques litres seulements de ce produit peuvent polluer le rhône pour des jours, et ce produit pourrait être incinéré.
Odeur ne veut pas dire toxicité prouvée, vu que les gens portent parfois cette base sur eux à des doses pouvant être bien plus forte que un bain dans le rhône en face de l'usine. Mais cette odeur arrive à dominer le fond naturel et devrait perturber la faune qui communique au moyen de l'odorat et qui est 100 fois plus sensible que l'homme.

Elle est habituellement présente en pollution de l'air au voisinage de l'usine Givaudan du Vernier qui porte rarement à 60km (parfois cela arrive (19 février, passage du panache de pollution  de Givaudan (au matin(pollution de l'air) par vent de nord est, à Massignieu-de-Rives) , mais parfois, souvent même avant février 2008, l'usine effectue des rejets via l'eau. C'est alors l'eau qui sent et non l'air, la pollution va bien plus loin L'usine semblait avoir stoppé les lâchers quasi hebdomadaires en février 2008, mais là, il semble que ça vient de recommencer, avec des quantité moindre flirtant avec le seuil de détection des gens pas spécialement sensibilisés (mais suffisant pour que au contact de l'eau l'odeur reste sur la peau, suffisant pour des réactions allergiques que des gens attribuent par erreur à la végétation bordant le fleuve)

suivi d'un épisole de pollution. En général un lâcher bref s'étale déjà sur 4 jours le temps de s'évacuer. La persistance et la généralisation à tout le canal et tout le rhône est signe d'un lâcher massif
De plus quand la vase est parfumée par un lâcher massif,  le passage des bateaux à moteur la remobilisant, cela ressort. Le produit semble très tenace: la vase peut rester parfumé plus d'une semaine. Les encens promotionels gardés depuis l'an 2007 sentent toujours aussi fort (ils contiennent une base qui est la même, pour montrer quel produit chimique rechercher en cas de prélèvement)
notez, la base est aussi présente dans une lessive de la marque ARIEL, mais les rejets domestiques ne parvienent pas à polluer aussi fortement le rhône, mais seulement des petits affluents.
En 1998 les rejets étaient déjà observé. à l'époque, comme l'odeur était forte à annecy par voie aérienne ou je passais en vélo, je pensais que c'était le fier qui transportait cette odeur.

En 2000 2001 l'odeur avait été remarquée. Je croyais à l'époque que c'était des herbes et que ça venait de la région d'annecy (où Givaudan affecte l'air directement)
En 2002 l'odeur ne semble pas avoir été noté.
En 2005 elle a été présente tout l'hiver (gênante pour préparer des courses d'aviron), la présence l'hiver a permis de valider que ce n'était pas de la végétation.
En 2007, les lâchers massifs et le parallèle avec l'usine Givaudan, la base de parfum de synthèse de certaine lessive et encens à pu être faite. L'odeur s'est tant détachée nettement des autres odeurs de l'environnement qu'elle est maintenant plus facile à détecter, et à isoler à des concentrations faibles.
férvrier 2008 à juin 2009, pas d'épisode de pollution remarqué.
Juin 2009: reprises de lâchers à une concentration plus faible qu'en 2007, mais pouvant être forte comme le 4 juin 2009.
 

http://thevenet.jean.free.fr/20071027-20071101-pollution-givaudan.html

Le problème des lâchers de Givaudan semblait avoir pris fin depuis février 2008, mais il semble que dpuis juin 2009, de nouveaux lâchers sont effectués. 

  20091224, lâcher probablement massif, ça sent à 1km de l'eau vers 16h. veilles de noël, c'est les vacances, alors on peut en profiter pour polluer...

 20091209, pollution caractéristique du parfum Givaudan, à partir de 16H, irritant. en attente de confirmation (si ça sent encore demain et dans tout le canal)/ probablement local (ne sentais pas le laindemain).

20090604 soir, pollution présumée Givaudan, forte concentration. Arrivée au lac du lit au roi vers 18h solaire mais plus concentrée encore au pont de la loi. L'eau potable (commune de Massignieu-de-rives) est aussi fortement pollué depuis cette après midi par un mauvais goût (obligation de filtrer avec charbon actif pour boire)
20090605 il s'agit bien d'un lâcher massif. la pollution continue d'arriver via le canal, il subsiste une bande d'eau non polluée sur le bord nord est du lac de Massignieu. fin 20090608, durée 4 jours.
20090604_1200_MSG2_13_S4.jpeg
20090624 constaté dans le rhône et vers la tuillère vent venant du canal, dans l'eau (dans l'air constaté surtout vers 900 m d'altitude pendant la période de vent de nord-est). Pollution évacuée le 25 juin, non regardée dans l'eau le 23 et 22 juin.
20090624_1200_MSG2_13_S4.jpeg
20090708 à 20090711 eau du robinet polluée à partir du 20090707 soir et Rhône polluée par odeur Givaudan à partir du 20090708 constaté après midi. Il semble que l'eau du robinet devient imbuvable (odeur de désinfectant différente du chlore avec arrière goût qui passe le filtre à charbon actif) avant l'arrivée de la pollution dans le rhône
Fin de cette période de pollution 20090711 au matin, il reste juste une nappe au lac du lit au roi durée 3 jours
20090708_1200_MSG2_13_S4.jpeg image météo (hypothèse: Givaudan lâche dans l'eau plutôt que dans l'air en situation de vent d'ouest pour éviter les plaintes annecy genève.)
20090711 à 20090713 pas de pollution, eau turbide
20090714 lacher modéré avec arrivée d'eau plus claire, intensité équivalente à l'odeur des castors ou de l'impatience glandulifera, eau du robinet mauvaise depuis le 13 à midi, soir, presque plus rien (c'est peu être local, lessives dans le séran?), eau du robinet reste très chlorée le soir.

20090715 pas de trace de pollution, ni dans le canal ni dans le rhône.
20090716 pas d'odeur
20090717 RAS (passé vers 12h au barrage de lavours, ça ne sentait pas)
20090718 pollution massive, odeur GIVAUDAN (canal et rhône, sensible à plusieurs centaines de mètre de l'eau), le vent local est sud, le vent météo est ouest, la pollution vient bien de l'eau. le canal et le rhône sont pollués, mais pas encore la partie est du lac du Lit au roi (eau stagnante). La pollution s'est maintenue dans l'après midi.
20090719 résiduel  pollution plus forte en aval de Massignieu qu'en amont (vidange du lac)
20090720 il n'y a plus de traces (l'eau est très turbide)
20090721-22-23 pas de traces, eau très turbide (à cause de l'Arve), eau du robinet buvable sans filtre
20090724 pas de trace (à midi), eau du robinet buvable, avec un peu de chlore, pas de trace constaté le soir.
 20090725 non
20090726 un peu mais doute possible (dimanche)
20090727 non
20090728 non, 20090729 non, 20090730 non, 20090731 très léger, doute possible, 20090801 non, caractère noir veut dire non,
 20090802,20090803,20090804,20090805,20090807,20090808 hausse de niveau, non
20090802 à 20090816 pas de pollution, vérifié tous les jours.
20090817 odeur de lessive avec composante "givaudan" (lessive ariel?), pollution suffisante pour souiller la peau (l'odeur reste plusieures heures fixée à la peau, il s'agit bien de parfums de synthèse) orage locaux hier soir plus violents vers le nord. La pollution semble plus concentrée au niveau de l'affluent Séran. possible pollution plutôt locale par les multitudes de maisons qui évacuent directement leur eaux usées par des tuyaux (fréquent dans le secteur). L'odeur ne semble pas envahir la route de chanaz mais je suis passé à un moment ou l'air transite de la montagne vers le fleuve, donc en amont de la source d'odeur.
plus de trace d'odeur anormale le soir vers 18h, c'est probablement local ou provenant de amont entre 10 et 40km

20090817-20090823 RAS
20090823  non regardé, mais pollution eau du robinet (mauvais goût et chlore)
20090824 RAS sauf vers chanaz (émanation violentes pres de la station d'épuration)
20090824-20090901, vu chaque jour, pas de problème sauf la station d'épuration de chanaz qui parfois semble un peu juste.
20090901, baisse de niveau. lors de la sortie  200909010750velo à + 45' forte odeur "Givaudan", mais elle était émise par deux cyclistes porteurs de vêttements lavés avec une lessive ayant servi à écouler ce résidu de parfum (Ariel?), ces cyclistes laissaient un sillage de plusieurs centaines de mètres. L'odeur n'y était plus en repassant dans l'autre sens et l'eau ne sentait pas. (quand on longe le Rhône sur la route de Chanaz, on est parfois isolé de son odeur par le fait que le vent va de la montagne vers l'eau le matin, sauf vers Chanaz, là où les deux cyclistes laissaient un sillage éttonnant.
20090902 et 20090903, non regardé.
20090904 pollué (odeurs diverses de lessives, mais pas particulièrement l'odeur Givaudan)
20091117 pollué, odeur de lessive très nette, lessive neuve proche de l'habituelle odeur Givaudan, constatée sur les 7km de canal entre Massignieu et Vions.
20091109-10-11-17 eau du robinet carrément non potable (ammonium + chlore), tellement polluée que les filtres "brita"  ne durent même pas la durée prévue, du coup, calcul fait ça coûte même plus cher de filtres au charbons que d'eau en bouteille pour s'assurer l'hydratation de l'organisme. (hydropure coûterait moins cher mais c'est introuvable). J'ai pu  comparer avec l'eau de St-fons qui elle reste buvable au robinet même si légèrement chlorée.
La nappe phréatique est probablement polluée par l'ammoniaque due à la putréfaction des algues depuis que les fossés passés aux désherbants (autour du Séran) sont privés de l'herbe qui consommait les nutriments en excès dans les eaux de ruisellement (depuis 2006 surtout, et vers samissieu, vongne, ceyzérieux). L'eau de la nappe phréatique du captage de cressin rochefort est également alimentée par les contre canaux, mais les digues ont été traités au Garlon en mai 2006 et du coup, les nutriments des eaux d'infiltration et les rejets de l'auberge de la pallière ne sont pas consommés.
Contacté le mec de la seau, jet d'eau, qui dit que c'est le rhône qui alimente la nappe phréatique car il est plus haut (le rhône a aussi plus d'algues depuis que les chasses ont été remplacé par du lacher de limon continu). C'est faux, l'ordre de hauteur est le vieux rhône, le séran, le contre canal (le canal n'alimente pas la nappe, le vieux rhône est quasiment 1m plus bas). c'est donc en priorité le contre canal qui alimente la nappe et ce dernier est parfois pollué par les rejets de l'auberge de la palière (lessives) et est concerné par la modification de la flore suite à l'épandage massif de Garlon inov de mi mai 2006 (supression de la végétation riche consommant les nutriments donc plus d'algues)
Pour l'hiver 2009-2010 il y a de nouveaux des moutons, ça devrait s'arranger.

alertes précédentes



entre février 2008 et juin 2009, pas une seule alerte Givaudan, situation de quiétude.


 

Rhône pollué (odeur "de tabac" lacher usine GIVAUDAN) mardi 18 juillet 2007 ...
20070718_1200_MSG2_13_S4.jpeg

remise en alerte. mercredi 22 aout 2007 odeur givaudan, vendredi 24 aout 2007

mardi 31 juillet au mercredi 8 août (la plus forte pollution)
Vitesse du courant 2.5km/h environ.

plus généralement durant l'hiver 2005 (gêne pour préparer des courses d'aviron), et premiers souvenirs de cette odeur vers l'an 2000.
 

rhône pollué: une forte odeur de produits de synthèse comme une odeur de "de tabac blond", similaire à l'odeur de certaines lessives, rejets industriels de l'usine givaudan du VERNIER surtout le week-end et les vacances, quand les contrôleurs ont à faire avec leur marmailles au lieu d'aller fourrer leur nez dans les affaires des pollueurs.
peut être est ce des polychlorures de biphényl (PCB) vérifier ortographe
NOn! c'est des résidus très parfumés qui n'ont rien à voir.
paraît il que des pêcheurs ont eu des fosses nasales suffisamment développées pour s'offusquer et pétitionner, info eu d'un pêcheur sportif le 10 août 2007. le 16 août confirmation que c'est bien Givaudan par une employée suisse de l'industrie des parfums. Selon elle c'est censuré en France mais parfois diffusé en suisse par la télévision.
 ça rassure de ne pas être le seul humain à constater. Les pêcheurs par contre nourrissent le poisson par kilo d'apâts chimiques odeur bouffe d'humain allant du café à la fraise en passant par la pizza et les amuses gueule crevette: arômes de synthèses bien chimiques, peut être fabriqué par des équivalent de Givaudan.... Le poisson est capable, par effet de conditionnement de faire comme des humains qui arrivent à consommer du coq à qu'est là, ou du sprouitch... c'est à dire d'aimer des goûts "nouveaux".
en remontant les souvenirs, cette odeur était présente déjà vers l'an 2000, mais semblait émise par annecy, d'où une hypothèse de lessives ou d'autres rejets. c'était bien cette même odeur de tabac de synthèse, mais pas aussi forte qu'en aout 2007
23/07/2001 Givaudan signe un protocole d'autocontrôle des eauxENVIRONNEMENT

c'est depuis cette date il semble que est apparue l'odeur de figuier tardif.
Dorénavant, la vérificationanalytique sera faite par Givaudan qui transmettra ensuite les résultats au "service genevois des contrôles de l'assainissement".


vieilles notes.
la pollution Givaudan ne semblait pas massive comme l'année 2005 à 2007 où les doses ont été assez forte pour sensibiliser définitivement (ce qui fait qu'à partir de 2007, je suis bien plus sensible à cette odeur et la notte pour des taux de concentration qui seront inférieurs au seuil où j'aurais noté  avant 2005). 

02 novembre 2000
peu de changements par rapport à hier

13h23 charbonod 19cm
la pierre 2 -23cm à 13h46
pk127.800 13cm, et 13° également pour l'eau, ça porte malheur
13h55 la pierre -21
fortes odeurs de lessives, mousses blanches parfois par gros paquets, jusqu'au point jn25vsjq00


20000523, 17h00 solaire, baisse du rhône comme tous les soirs, par rapport à midi, peu de changement depuis hier, mais la couleur de l'eau est plus verte, et moins opaque.
Constatation importante: forte pollution du ruisseau se déversant dans la lône de Charbonod (jn25vsii13, du coin gauche du carré jn25vsii, 1/10 vers la droite, 3/10 vers le haut), l'odeur est celle d'eaux usées de vaiselles et de lessives (problème restant d'actualité l'été 2009, lieu dit "champs-bois".). Il y aussi le chant d'ordure de Massignieux (jn25vsgf) problème partiellement résolu en 2002 (arrêt de la décharge)


20000721 , 38 cm pk127800 14h30 Odeur d'eaux usée entre le pont de la balme et l'embouchure du canal de fuite de Belley


12 octobre 2000

13h00 solaire, embarcadère jn25vsii Lône de charbonod, température 11, niveau 47cm (remarque, en étiage 12 cm, donc 35 cm d'écart
13h20 siphon séran,  jn25vsht température 10, niveau 243cm trace à 260cm (remarque, en étiage nivau 175-180 cm donc 70 cm d'écart), le dénivelé entre siphon et embarcadère est donc de 35 cm de plus que pour un débit du séran quasi nul.
13h30 la pierre jn25vsjs (reculée de la gravière rive gauche du seuil fournier) -6cm (dépasse de l'eau de 6)
13h45 pk127.800 27 eau à 13°
15h00 pk127.800 27 (niveaux constant, ou presque)
15h10 niveau embarcadère lône de charbonod 36 cm: baisse en 2h de plus de 10 cm
rapide de jn25vsjl (entre pk127.800 et charbonod: courant moins rapide que d'habitude.

eau séran, marron
Eau rhône, marron, légèrement plus claire
Recullée de la Tuillère, odeurs d'eau usées.


20010211

11h15 charbonod 25 7,3° en face 7,0
11h20 jn25vsij 7,2° jn25vsjj 6,8°
11h30 pk127800 23
pk129Av 40
1513 siphon 207 7,0°
15h15 passe poissons 9,9°
7,2° grande lône, 7,4° lône béard 7,3° rhone jn25vsjj
jn25vsig les harles chantent
15h52 reculée charles millon 6,3°
niveau stable, eau claire, odeur de lessive coté rhône avant midi.
Retour de la corneille qui chante comme un paon
odeurs puissantes de gens mal parfumés jusqu'à jn25vsir
temp très ensoleillé.
pas entendu merle